La tuberculose est une infection bactérienne due à une bactérie appelée bacille de Kock. Elle fut au début du 20ème siècle l’une des maladies qui causaient beaucoup de décès dans le monde. Elle peut également atteindre d’autres organes de l’homme comme les reins, les ganglions ou même les os. Aujourd’hui, si le malade atteint ne suit pas un traitement adéquat, l’infection peut lui être fatale. Pour la plupart d’entre nous en parfaite santé, la contagion de cette maladie est quasiment faible. Elle demeure néanmoins l’un des plus grands problèmes de santé dans bon nombre de pays du monde entier. Alors, lorsque l’on est atteint par cette maladie, il est nécessaire de suivre un bon traitement jusqu’à guérison totale.

Sommaire

Peut-on guérir de la tuberculose ?

Comme toute maladie, la tuberculose n’en est pas moins une infection non traitable et guérissable. Il suffit de diagnostiquer à temps les symptômes dans un centre de santé spécialisé ou auprès de votre médecin. Ce qu’il ne faut pas faire en cas d’apparition des symptômes, c’est de ne pas le traiter chez soi, ni de faire une auto traitement, mais de suivre un traitement approprié. Cette maladie étant devenue une préoccupation de santé mondiale, des dispositions publiques sont prises par les pouvoirs sanitaires pour prendre efficacement en charge le traitement.

Combien de type de tuberculose existe-t-il ?

Il en existe de 3 sortes :

  • La tuberculose qui s’attaque aux poumons, dite la tuberculose pulmonaire ou phtisie ;
  • Celle qui s’attaque aux autres organes de l’homme dite extra pulmonaire ;
  • Celle dispersée qui est à la fois pulmonaire et extra pulmonaire.

Quel est le mode de transmission de cette maladie ?

Lorsqu’une personne atteinte de tuberculose pulmonaire tousse, éternue ou crache, elle projette les germes de la tuberculose dans l’air parceque la maladie se propage d’une personne à l’autre par voie aérienne. Ainsi suffit-il seulement d’en absorber quelques-uns pour en être infecté. Beaucoup de personnes supposées non contaminées le sont en réalité. Seulement, ils ne peuvent pas le propager du fait que la bactérie n’est pas encore développée en eux. Le risque d’étendre l’infection est de 10 % chez les personnes infectées. Le mode de transmission de cette
maladie est très subtile.

En effet, une personne infectée et présentant des symptômes comme la toux, la fièvre, les sueurs ne va en consultation que lorsque ces symptômes prennent de l’ampleur. Ce laps de temps avant d’aller dans un centre spécialisé peut déjà permettre la transmission de la bactérie à son entourage. Ceux qui ont atteint une phase très évoluée sont capables de contaminer jusqu’à 15 autres personnes avec lesquelles elles sont en contact étroit en l’espace d’une année. On peut estimer dans le monde que des milliers de vies on été sauvées grâce à un diagnostic précoce et un traitement efficace. Le traitement de la tuberculose évolutive sensible aux médicaments consiste en un schéma thérapeutique standard de 6 mois associant 4 antimicrobiens qui sont fournis aux patients sous la supervision d’un agent de santé ou d’un bénévole qualifié qui apportera information et soutien. La grande majorité des cas de tuberculose peut être guérie à condition que les médicaments soient fournis et pris correctement.

Les symptômes de la tuberculose

La tuberculose pulmonaire la plus fréquentes se manifeste par :

  • Des crachats très épais accompagnée d’une toux fréquente avec la présente de quelques Caillaux de sang ;
  • Un étouffement dans la respiration ;
  • Des sueurs et de la fièvre nocturnes ;
  • La perte d’appétit suivi d’amaigrissement ;
  • Des douleurs dans la poitrine causées par la répétition de la toux ;
  • Fatigue générale due à l’activité fréquente de la toux.

Comment évolue cette maladie ?

La première phase d’infection : cette phase consiste à l’entrée de la bactérie dans l’organisme. La propagation de la maladie se fait par voie aérienne par l’inhalation de petites gouttelettes contenant des bactéries du microbe présentes dans les secrétions respiratoires. Lors de la propagation des microbes dans l’organisme, ce dernier se met en défense pour prévenir leur multiplication se traduisant ainsi par une guérison totale lorsqu’il s’agit d’une infection primaire de la tuberculose.
L’infection tuberculose : certains facteurs encouragent fortement la survenance de cette infection dans l’organisme. Entre autres, nous avons le diabète, l’alcool, la malnutrition, les infections pulmonaires liés aux produits toxiques, à l’inhalation de gaz et les substances. Ces facteurs permettent à la bactérie de pénétrer l’organisme en attaquant les organes tels que les poumons, les reins, les os et même le cerveau.

Comment traite-t-on la tuberculose ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la tuberculose continue de faire des victimes et compte parmi les 10 premières causes de mortalité dans le monde malgré l’existence d’un traitement efficace. Elle est l’une des premières causes de décès dans la population des personnes atteintes du virus du sida. Vue l’ampleur de cette maladie qui touche à la santé publique, une journée lui est consacrée, celle du 24 mars de chaque année qui permet à toutes les structures sanitaires et les professionnels de la santé de faire le point sur les avancées, la situation de la maladie et les nouvelles directives à prendre pour lutter efficacement contre ce fléau.

Le traitement efficace de cette maladie passe par la mise en place d’un schéma de thérapie standard pendant 6 mois par l’administration des antimicrobiens fournis au malade et ceci sous la supervision stricte d’un agent de santé ou d’une personne qualifiée. Elle soutient le malade en informations et en conseils. Dans la plupart des cas, la majorité des personnes atteintes de cette maladie sont guéries si elles suivent correctement leur traitement.

Prise en charge par la sécurité sociale

Lorsque l’on n’a pas les moyens nécessaires, il est souvent difficile de se rendre à l’hôpital à chaque fois, et cela, durant 6 mois pour suivre son traitement. Et, c’est pour cela que la sécurité social vient en aide aux personnes souffrant de cette maladie. En effet, pour les allers retour à l’hôpital, elle prend en charge tous les déplacements avec un taxi conventionné. En 2010, j’ai eu un proche qui était atteint de la tuberculose et qui a bénéficié de cette prise en charge par la sécurité social du Val d’Oise. On lui avait pris en charge tous ses frais de transport d’un taxi conventionné à Franconville sans avoir à avancer des frais. Du coup, grâce à ce petit coup de pouce, les frais n’ont pas été un frein pour le suivi de ce traitement contre la tuberculose. Et aujourd’hui, il a guéri de la maladie.

Write A Comment