C’est gros mais aussi petit, ça fait souvent mal c’est surtout pas beau à voir ? Arrêtez tout, vous avez un poil incarné ! Un poil incarné, c’est quoi et comment faire pour les enlever ? Ou mieux encore, que faut-il faire pour ne plus en avoir du tout ? Suivez mon article ci-dessous mes beautés.

Définition

Le phénomène du poil incarné survient lorsque ce dernier ne parvient pas à percer la peau, et ainsi, est contraint de se développer au dessous. Il va continuer à pousser mais sans apparaître en surface, d’où son nom de poil incarné. Cela peut avoir lieu avoir vous être rasé ou épilé, le poil n’arrive pas a suivre la trajectoire habituelle, donc n’apparaît jamais en surface. Mais souvent, vous parvenez tout de même à l’apercevoir en transparence. Maintenant que vous visualisez mieux le sujet, nous allons dans un premier temps découvrir les causes, les symptômes, puis viendront quelques conseils pour les éviter et en venir à bout !

Les causes de l’apparition des poils incarnés

Il y a différentes causes aux poils incarnés, et bonne nouvelle, car du coup, plusieurs moyens de les résoudre ! Certaines sont plutôt connues, mais d’autres risquent de vous étonner.

Le rasage

La cause la plus connue de l’apparition d’un poil incarné. Le principe du rasage est simple, il coupe le poil au ras de la peau. Le soucis est qu’après cela, la racine qui reste aura tendance à se rétracter et ainsi, à rentrer à l’intérieur, d’où le risque d’avoir un poil incarné une fois que celui-ci poussera de nouveau.

Le type de pilosité

C’est évident, un poil qui pousse droit aura plus de chance d’avoir une trajectoire réussie en parvenant à percer la peau. Mais à l’inverse, un poil de nature frisé aura plus de mal puisqu’il va pousser en s’enroulant sur lui même. La malheureusement, vous n’y pouvez rien, à part maudire dame nature !

L’épilation

On a tendance à plutôt conseiller d’épiler son corps que de le raser. Et c’est d’ailleurs tout à fait justifié, les poils repousseront moins nombreux et plus fins. Par contre, une fois un poil arraché, un autre suivra mais n’aura guère de repères et il aura donc plus de chance de s’incarner.

Les vêtements

Et oui, ceux-ci peuvent jouer un rôle ! Les habits trop serrés dans lesquels vous ne serez pas à l’aise vont vous compresser, provoquer des frottements ce qui favorisera le développement de ces fameux poils incarnés voire des kystes.

Les symptômes du poil incarné

Rassurez-vous, les poils incarnés ne vous provoquent pas de migraine, ni de vomissements ou quoi que ce soit. Pour les repérer, il suffit simplement d’ouvrir l’oeil. Ils peuvent théoriquement apparaître n’importe ou sur votre corps, à partir du moment ou cette zone a été épilée. Mais en pratique, on en retrouve principalement sur le pubis. Soit vous observerez de petits points noirs sous la peau, c’est en fait le poil en dessous qu’on aperçoit en transparence de la peau. Ou alors, si c’est un peu infecté et il y a du pus (mais pas d’inquiétude, ce n’est absolument pas grave), ce sera un bouton rouge qui apparaîtra, souvent un peu gonflé.

Prévention

Du coup, comment faire pour éviter tout ça ?

Exfolier sa peau

Comme expliqué plus haut, le soucis est que le poil ne parvient pas à percer l’épiderme. Donc pour répondre à ce problème, il est intéressant d’essayer d’adoucir, d’assouplir sa peau. Et pour cela, rien de mieux qu’un bon gommage une à deux fois par semaine sous la douche. Choisissez de gros grains si vous n’avez pas la peau trop sensible, et sinon, un peu plus fins.

Hydrater sa peau

Et après le gommage, on pense à bien hydrater correctement son corps ! C’est important pour affiner son grain de peau. Cela devrait devenir une habitude, après la douche, quelque soit la saison, on pense à s’appliquer de la crème ou du beurre corporel. C’est bon pour lutter contre les poils incarnés mais c’est aussi très bien pour garder une jolie peau éclatante et souple.

Changer ses vêtements

Cette solution peut être un peu contraignante, mais comme expliqué plus haut, la matière et la forme de vos habits pour favoriser le développement des poils incarnés. Alors, si possible, on éviter les jeans, les pantalons trop serrés, on choisi des matières plus amples, et au niveau des sous-vêtement, on peut aussi en choisir des plus doux, moins « irritants » pour la peau.

On pense à désinfecter

C’est important si on ne veut pas multiplier les poils incarnés ou les aggraver. Il faut correctement nettoyer son matériel d’épilation/rasage afin de limiter tout ce qui pourrai encourager une mauvaise repousse des poils, et surtout une infection.

On soigne

Et si les poils incarnés persistent, ou si ils sont vraiment trop nombreux, on peu commencer à se renseigner pour un traitement localisé afin de les traiter. Ce genre de produit se trouve souvent en format crème, et au rayon des hommes !

Epilation permanente

C’est certes coûteux, mais au moins c’est radical. Pour définitivement dire adieu aux poils incarnés (et aux poils tout court !), pourquoi ne pas succomber à la lumière pulsée ou à l’épilation au laser ? C’est un budget, c’est un peu douloureux, mais c’est pour être tranquille, alors suivant votre type de pilosité, ça peut en valoir la peine !

Traitement

Il y a plusieurs manières de venir à bout d’un poil incarné suivant sa gravité. Si vous apercevez le poil (donc un point noir), vous pouvez commencer par exfolier la zone avec un gant et un gommage, afin d’éliminer les peau mortes et autres résidus qui pourraient l’empêcher de sortir. Si il ne s’extirpe pas seul alors aidez-le en procèdent avec vos doigts comme avec un simple bouton. Vous pouvez utiliser une pince à épiler pour l’attraper. Bien-sur, lavez-vous correctement les mains avant, et désinfectez la pince à épilée. Si, cependant, le poil et la zone parait rouge, infecté et commence à former une boule, alors mieux vaut ne pas y toucher pour éviter d’empirer les choses. Ne grattez surtout pas non plus. Par contre, allez voir un médecin généraliste ou un dermatologue pour qu’il s’en occupe et limite ainsi, tous risques d’infection.

Write A Comment