Allez soyons honnêtes, qui n’a jamais rêvé secrètement d’avoir de plus grosses fesses ? Plus rondes et plus musclées. Malheureusement, il n’y a pas d’astuce miracle et encore moins d’aliment magique. Tout d’abord, sachez que chaque personne à une morphologie différente, certaines femmes sont prédisposées à avoir un postérieur large et de fines cuisses, d’autres des fesses plates mais de grosses cuisses…c’est ainsi, prenez vous-en à Dame Nature ! Heureusement, grâce au sport et à l’alimentation vous pourrez (partiellement) aller à l’encontre de cette génétique, vous pourrez travailler vos points faibles pour modifier votre corps, même si celui ci aura ses limites.

Marcher encore et encore

La première astuce est d’ailleurs un conseil d’ordre général, qui vous fera le plus grand bien. Si vous souhaitez raffermir votre corps, et donc vos fesses par la même occasion, il va falloir marcher ! Le fessier est constitué de plusieurs muscles, tout comme ceux des bras, ou des jambes, et c’est en mettant ceux-ci en mouvement qu’il vont être plus galbés et donc potentiellement plus gros. Alors dés que vous en avez l’occasion, empruntez les escaliers, marchez pour aller au pain, pour aller à la poste… Il est en général conseillé 10 000 pas par jour ! Attention, ne soyez pas déçue en constatant que vous ne voyez aucun résultat visible après une semaine de marche intense. Rome ne s’est pas faîte en un jour, et surtout la marche seule ne suffira pas pour changer votre corps. Au bout d’un certain temps, toute votre chaîne postérieure va se raffermir, c’est certain, mais si vous souhaitez percevoir des résultats visibles à l’oeil nu, il va falloir mettre en place d’autres astuces.

Faîtes des exercices ciblés

Vous l’aurez compris, pas de changement sans sport. Si vous avez l’intention de transformer dans la mesure du possible, une partie de votre corps, il va falloir vous inscrire en salle de sport. A partir de là, le mieux et de faire appel à un coach ou à une personne qualifié afin que vos séances soit efficaces et optimisées. Si c’est impossible, voici quelques conseils à respecter. Evidemment, n’oubliez jamais de vous échauffer au début, de vous étirer à la fin et de boire beaucoup. Ensuite, pour travailler un maximum vos fessiers il va falloir isoler ces muscles et donc faire des exercices ciblés. Différents mouvements sont réputés pour les fesses comme les fentes ou les squats, ils sont efficaces, c’est vrai, mais ils solliciteront d’avantages vos cuisses, alors au final toute l’énergie dépensée ne sera pas entièrement mis à profit pour vos fessiers. Mais attention, il va en effet devoir inclure des exercices très ciblés dans votre routine comme je vous l’explique, mais sans pour autant négliger les autres (à faire seulement en plus petite quantité), ils permettront de raffermir d’autres parties du corps, tout en travaillant partiellement vos fessiers. C’est important d’avoir une silhouette harmonieuse et de ne pas se focaliser que sur un seul groupe musculaire. Mesdames, vous aussi avez le droit de travailler vos biceps ou vos épaules !

Utilisez des charges lourdes

Certaines personnes risquent d’être déçues, mais ça sera cependant un passage inévitable à la salle de sport si vous souhaitez réellement progresser. Il va falloir charger, et lourd ! Et non mesdames, vous ne deviendrez pas un homme en 3 semaines, le muscle met bien plus de temps à se construire chez nous, que chez eux, malheureusement. Pour vous expliquer rapidement le principe : en travaillent de manière simple vos fessiers (avec des exercices au poids du corps), vous allez réellement les raffermir votre et éliminer de la graisse, mais en aucun cas ils vont grossir. Pour jouer sur le volume il va falloir confronter vos muscles à une charge, lourde de préférence. En d’autres mots, pour réellement progresser, vous devrez continuer le même genre d’exercices ciblés mais tout en y ajoutant du poids. A l’aide d’une machine ou simplement avec des haltères ou des disques. Commencez léger, puis plus vous vous sentirez à l’aise plus vous pourrez augmenter.

Manger plus, mais mieux

Que l’on soit bien d’accord, si vous souhaitez grossir vos fesses, donc prendre du muscle, vous n’y parviendrez pas en mangeant 4 feuilles de salades par jour. Vous allez donc devoir changer votre manière de vous alimenter, ou plutôt l’améliorer. Il n’y a rien de sorcier, il faudra simplement apporter tout ce dont votre corps à besoin. Des lipides, des glucides, des vitamines, des protéines… Augmenter son volume musculaire, c’est finalement prendre de la masse, donc si vous ne mangez pas assez, vos muscles vont certes se raffermir mais ne grossirons pas. Voici donc quelques exemples d’aliments à manger le matin, le midi, ou le soir : Du lait entier et du fromage blanc, des noix et du beurre de noix, du saumons, des avocats, des oeufs entiers, du boeuf maigre, de l’huile d’olive et de l’huile de coco, de la patate douce, de l’avoine, du chocolat noir, des lentilles, du thon… Vous l’aurez compris, il ne s’agit ni de manger moins, ni de manger trop et n’importe quoi, il faut cibler les aliments bénéfiques pour votre métabolisme et s’en nourrir en quantité approprié. Et bien-sur n’oubliez pas de boire au minimum 1,5 Litres d’eau par jour, c’est important !

Prenez-en soin

Maintenant que vous savez comment vous y prendre pour vous occuper du problème « à sa source ». Occupons nous du reste ! Tout d’abord oubliez toutes ces crèmes sois-disant miraculeuses qui vous font doublier le volume de vos fessiers, désolé, mais ça ne marche pas. Par contre, vous pouvez améliorer la qualité de votre peau. Même en faisant du sport et en étant active, nombreuses d’entre nous ont un peu de cellulite sur les cuisses, et peut-être sur les fesses. Ça n’est pas une fatalité. Vous ne la ferez pas disparaître comme par magie, mais vous pourrez la limiter avec quelques gestes simples du quotidien. Massez-vous cette zone une fois par jour, avec une crème anti-cellulite, si vous le souhaitez. Utilisez la méthode du « palper-rouler », elle favorise la micro-circulation et permet ainsi de regagner en fermeté !

Write A Comment