Salut les filles ! Aujourd’hui on va parler beau temps, et si vous voulez profiter du soleil quand il pointera le bout de son nez, il faut s’y prendre tôt ! Le roi Soleil a toujours était généreux pour ses gentes dames et demoiselles. Alors mesdames, n’attendez pas le moment venu pour penser à votre bien-être. Notre peau a besoin d’être pris en charge pour bien se sentir durant la période estivale. Si votre peau est molle à la fin de l’hiver alors libérez-la une fois l’été venu. Pour cela vous pouvez compter sur la crème solaire bio, mais soyez attentif aux risques et dangers sur votre peau. Alors comptez sur moi, je vous dis tout dans cet article.

Connaître les dangers de la crème solaire sur la peau

Elle empêche la synthétisation de la vitamine D

Je sais que vous tenez à vos crèmes solaires, mais est-ce que vous connaissez bien les dangers liés à leur utilisation. Comme je vous aime, je vais vous donner quelques indications pour protéger votre peau. La crème solaire est conçue pour protéger la peau des rayons du soleil. Lorsqu’on en met, elle s’oppose à la synthétisation d’une vitamine essentielle pour le bien-être corporel, la vitamine D. Une vitamine qu’il manque malheureusement chez beaucoup de personne.

Des risques liées aux cancers de la peau

Les crèmes solaires ont tout pour mettre en danger votre corps. Entre conservateurs et colorants de synthèse, filtres chimiques, parfums toxiques, principes actifs disproportionnés, ces crèmes rassemblent tout un tas de produits cancérigènes. Ceux-ci sont concentrés en nanoparticules, ce qui fait qu’ils pénètrent de manière rapide dans le corps. Sachez-le, votre organisme ingurgite tout ce que vous faites subir à votre peau. Je sais que l’on affectionne particulièrement les crèmes solaires classiques et rien ne risque de faire en sorte de nous en séparer. Toutefois la science a évolué et les crèmes solaires bio sont constituées de filtres minéraux et donc elles peuvent nous apporter ce que l’on recherche en termes de beauté et de bien-être corporels.

Beaucoup d’ingrédients polluants

Les crèmes solaires bios présentent de nombreux avantages pour votre peau, car ils sont biodégradables. Préférez-les au détriment des crèmes solaires classiques qui elles, peuvent être particulièrement désastreuses pour votre corps avec un condensé de mélange néfaste pour la santé. Celles-ci rendent non seulement votre peau plus vulnérable mais polluent aussi l’environnement en causant notamment des dépôts de filtres chimiques au niveau des mers et rivières. Les coraux qui sont particulièrement étouffés et massacrés. Sans oublier les mollusques et les poissons qui voient leur environnement hautement perturbé.

Des crèmes peu efficaces

Les crèmes solaires, bio ou non, ont beau être constituées de filtres UV, cela n’empêche pas votre ADN d’être affecté par les conséquences. Lors de l’utilisation, les filtres UV ne protègent votre peau que de la chaleur et des brûlures.

Un danger pour le corps

Lorsque la période estivale arrive, on souhaite profiter des rayons du soleil. Alors on reste des heures et des heures exposées aux rayons du soleil. On profite, on profite, mais réellement est-ce que votre corps en profite lui-aussi ? Il est attaqué par les rayons du soleil, il prend la chaleur, il brûle, il a des lésions. L’utilisation de ces crèmes solaires ne vous soulagera que sur le moment, mais sur le long terme, elles auront des effets secondaires

Comment bien profiter des bienfaits du soleil ?

Pour profiter des rayons solaires, je vous conseille de prendre quelques précautions… On adore les rayons du soleil, mais je vous conseille d’éviter les moments où le soleil est au zénith. Ne restez pas exposées trop longtemps au soleil. Notamment lorsque l’hiver vient juste de se terminer. Donnez donc du temps à votre peau qui devra s’adapter à ce nouveau changement. Durant l’été, consommez beaucoup de fruits et de légumes bios bien mûrs, en particulier ceux fortement pourvus en caroténoïdes tels que les carottes, les abricots, les tomates, les mangues, les tomates, les poivrons rouges et les melons entre autres. Ceci dans le but de préserver davantage votre peau de l’intérieur. Veillez également à manger des aliments qui en général sont cuits de manière indolente et douce pour aider votre peau. Enfin, n’oubliez pas votre hygiène de vie pour mieux profiter du soleil. Elle doit être le plus impeccable et relaxant possible physiquement et mentalement.

L’importance de se couvrir en été

Profiter pleinement de l’été, c’est bien. Mais voilà, toujours dans la logique de protéger votre peau, pensez quand même à vous couvrir. Et je ne suis pas la seule à penser ainsi, même les fabricants de crèmes solaires conviennent de cela. Il ne faut surtout pas compter à 100 % sur les crèmes solaires pour assurer la protection de votre peau. Tout professionnel qui se respecte admettra que se couvrir est tout simplement la meilleure des protections. Trouvez de l‘ombre ou pensez donc à porter un t-shirt tout glamour pour vous couvrir. Vous pouvez trouver d’autres moyens de vous protéger du soleil tels que les chapeaux de paille ou les grandes capelines, non percés surtout.

Adoptez le parfait look de la vacancière plutôt que les bikinis. Entre chapeau à bord large, t-shirt, lunettes de soleil, etc., il y a de quoi faire. Choisissez des habits de couleur claire qui réfléchissent la lumière et apportent donc une protection optimale. N’oubliez surtout pas le parasol qui vous offre une ombre toute bienfaitrice.

Comment choisir votre crème solaire bio ?

Si vous êtes sur les plages lors de la période estivale ou vous prenez votre café sur les terrasses, alors vous pensez certainement à utiliser une crème solaire bio. Leur efficacité est désormais connue de toutes et n’est donc plus à prouver. Vous n’avez plus de raisons de vous priver d’une crème solaire bio, hautement protectrice. Ne vous en faites pas, je vais vous aider à bien choisir votre crème solaire bio.

Garder un œil sur la composition

Pour choisir votre crème solaire bio, jetez un coup d’œil sur la composition de celle-ci. Elle doit répondre aux normes définies pour la cosmétique bio notamment régies sous des labels tels que Cosmebio, Nature & Progrès et Ecocert, pour ne citer que ceux-là. 95 % des différents constituants doivent être d’origine agricole bio. La crème solaire bio doit aussi contenir des filtres UV minéraux et ne doit renfermer aucun filtre chimique. Jouissant d’une grande évolution notamment dans la protection solaire bio de votre peau, la crème doit contenir d’autres produits et pigments naturels tels que l’huile de tamanu, des huiles végétales, des huiles essentielles ou de la vitamine E. Si vous constatez toute indication de contenu tiré de la pétrochimie comme les parabènes ou les silicones, passez votre chemin. La crème solaire bio doit être peu pourvue de zinc ou de dioxyde de titane, ils doivent être en nanoparticules comme l’indique les labels bio.

Choisissez une crème solaire bio efficace

Une crème solaire bio efficace est celle qui non seulement ne renferme pas de filtres chimique mais dispose d’un bon indice SPF ou facteur de protection solaire. Il s’agit de l’indice qui montre le niveau de protection par rapport aux ultraviolets, cause du Bronzage et des Brûlures (UVB). Chaque indice SPF est séparé de l’autre de 20 points, plus l’indice est élevé, plus la protection contre les rayons du soleil est importante. Ce qui signifie moins de brûlures, plus d’hydratation et plus de bronzage pour votre peau. Ces indices sont soumis à une législation européenne de haute volée pour offrir une efficacité optimale. Ces crèmes solaires bios qui disposent plus ou moins d’un bon indice SPF ne provoquent, en règle générale, aucune allergie. En optant pour ce genre de crème, vous contribuez non seulement à protéger votre peau mais également l’environnement car aucun résidu chimique n’est libéré.

Autres critères à prendre en compte

Pour pousser plus loin le choix d’une crème solaire bio adaptée, il faut également considérer d’autres critères. Il faudra, par exemple, tenir compte du niveau de protection qu’offre la crème solaire bio par rapport aux UVA. Lorsque vous achetez votre crème, vérifiez alors que l’indication PPD y figure. C’est l’indice qui mesure le niveau de protection UVA. S’il n’est pas affiché, regardez si le terme UVA en rond est bien mis en évidence, entre autres. Cet indice PPD complète celui du SPF, plus ce dernier est élevé, plus le PPD, l’est aussi. Ce qui est important, c’est d’opter au final pour une crème solaire selon le phototype mais aussi l’acuité du soleil. Et si de plus vous œuvrez pour la préservation de l’environnement marin, les récifs coralliens plus particulièrement, pensez à bronzer écolo et tout au naturel.

Top 5 des meilleures crèmes solaires bio

Spray Solaire SPF50 – Algamaris

Le 1er du top 5 est ce produit purement made in France qui offre une excellente protection à votre visage mais aussi tout votre corps. Il s’agit d’un spray fait en grande partie d’écran minéral naturel extrait d’alga-gorria, ce qui lui confère des fonctions antioxydants et purement protectrices contre les UV. Il est également constitué d’autres éléments naturels tels que l’huile de coco qui permet à votre peau d’être souple et bien hydraté. C’est tout facile d’utiliser le spray solaire SPF50 d’Algamaris.

Haute Protection SPF 50 – Gamarde

Une autre crème qui va certainement vous plaire car disposant d’un indice SPF 50. Elle est l’une des plus prisées, notamment pour la protection de la peau contre les effets du soleil quel que soit son intensité. La Haute Protection SPF 50 de Gamarde vous offrira un visage raffermi et un corps à l’abri. Elle est constituée intégralement de minéraux naturels et est adaptée à tout type de peau, même les plus sensibles. Il faut aussi ajouter sa texture purement fluide.

Lait solaire indice 30 Haute Protection – UV BIO

Cette crème solaire bio assure une protection à 100 % de votre corps contre les rayons UVA et UVB. Grace à son indice 30 non négligeable votre peau ne subira aucun dégât causé par le soleil. La crème solaire indice 30 Haute Protection UV BIO garanti également l’hydratation de la peau grâce à la présence d’un bouclier protecteur à base de baies de Goji, de Tournesol, d’huile de Karanja, de Mimosa et de Jojoba. Un ensemble de composants bienfaiteurs qui protégeront votre corps et vous permettra de vivre un été relaxant.

Crème solaire Peaux sensibles SPF 30 – Lavera

Autre produit efficace, c’est la crème solaire Peaux sensibles SPF de Lavera qui est particulièrement adaptée à la protection des peaux sensibles contre les rayons solaires. En plus de cela, elle assure également un bien-être à votre peau ainsi que celle de vos enfants et bébés. Il s’agit d’un produit hautement hypoallergénique associé à une formule très pourvue en huile d’onagre bio nourrissante. La crème est sans parfum, ni colorant et sans conservateurs synthétiques.

Lait solaire SPF 50+ Bio – Alphanova

Ce produit est très prisé pour son caractère sûr et protecteur notamment certifié biologique. Le lait solaire SPF 50+ Bio d’Alphanova n’a rien à envier à ses concurrents, se démarquant même grâce à sa composition dépourvue de nanoparticules, de parabènes mais aussi de filtres chimiques qui sont dangereux pour votre peau. Sa composition est donc intégralement naturelle, ce qui permet d’assurer le bien-être et protection à votre peau. Vous serez charmées par cette crème solaire d’Alphanova.

41 Comments

  1. Awi l’ombrelle j’adore, j’adhère ! Je dois même en avoir une quelque part… :p ça fait longtemps que j’ai arrêté l’exposition au soleil. Juste 10-15 min de temps en temps pour refaire le plein et basta !
    (D’ailleurs, j’ai une peau super pâle xD)

  2. Super article ! Je suis entièrement d’accord avec toi !
    L’année dernière j’ai pris conscience de ce problème de crème solaire, on nous rabâche qu’il y a de plus en plus de cancer de la peau alors qu’on se met de plus en plus de crème solaire …. (Rempli d’aluminium or l’aluminium est extrêmement cancérigène…… c’est du grand n’importe quoi je trouve !)
    Du coup l’été dernier je n’ai pas mis une seule goutte de crème solaire, je ne m’exposais pas trop, juste le temps de sécher, après hop à l’ombre, ou même à l’ombre d’un arbre c’est encore mieux, le soleil passe parfois entre les feuilles c’est tellement agréable !! Je n’ai pas pris un seul coup de soleil ! Certes je n’étais pas très bronzée mais quelle importance…?
    Bis 🙂

  3. Merci pour cet article encore très intéressant, je ne pensai pas que les crèmes solaires pouvaient être aussi mauvaise pour nous. Pour l’environnement j’avais quand même quelques doutes, vu la couche de gras qui apparaît dans l’eau quand on se baigne ! 🙂

  4. Encore un article fait pour moi 😉
    Cela fait plus d’une dizaine d’années que je ne m’expose plus au soleil, car je suis couverte de grains de beauté et ma peau est très pâle (une peau de rousse en résumé!); un jour j’ai eu cette révélation libératrice qu’il était plus sain d’accepter la nature de ma carnation. Mais il faut dire également que le regard que les gens portent sur moi a eu une incidence positive, car ils me perçoivent comme une femme « d’un autre temps » (peinture préraphaélite ou tableau de Bonnard, flatteur n’est-ce pas? ^^), j’ai donc cultivé cette part de « beauté » ancienne avec plaisir! Et finalement je me sens en harmonie avec moi-même, tout en collectant 10min par-ci par-là un peu des bienfaits du soleil à des heures matinales ou tardives 🙂
    J’ai été très bavarde! Pardon 🙂
    Belle journée à toi!

  5. Malheureusement je fais partie de celles qui brûlent même à l’ombre (d’un arbre, à travers un vêtement…). Du coup l’été je le passe le plus possible dans une ombre forte, et la crème solaire, c’est 365 jours / an :p Les UV ne s’arrêtent pas fin août, et les nuages n’arrêtent rien !! ^^

  6. À Tokyo, à partir de juin la chaleur commence à être difficilement supportable. Or dans cette mégapole d’où s’inspirent des dizaines de créateurs de mode, on se balade avec un petit carré d’éponge (il y en a de toutes sortes de couleur et motifs) pour s’éponger le visage, un chapeau (parfois avec des pinces pour l’attacher à son col car le vent est aussi assez vif) et même une ombrelle (certaines sont fabuleusement belles) ou un banal parapluie qu’on trouve à 350Yen (3,50€) dans tous les combinis (superettes ouvertes 24h/24).
    Ce à quoi je me suis résous, même avec les rafales de vent difficiles à gérer avec un parapluie, car le soleil était vraiment mordant.

  7. Bonjour
    Je suis nouvelle sur le site et j’aime beaucoup tous les articles. Ils sont un véritable « rayon de soleil » -sans faire de jeux de mots- que j’attends avec impatience.
    Ce dernier article m’a interpellé, car chaque année par peur des coups de soleil qui s’annoncent, je me tartine de crème solaire.
    Il semblerait qu’elles soient nocives et donc j’aimerai m’orienter vers des crèmes plus naturelles.
    J’ai fait une petite recherche sur internet, mais cet outil étant une jungle immense, je ne me suis pas retrouvée avec toutes ces marques !!
    Y en a-t-il des qui ont déjà testé et adopté des crèmes solaires bio ? Pouvez-vous m’éclairer sur une marque en particulier, histoire que je puisse au moins y voir un peu plus clair 😉

    Merciiii beaucoup ! 😀
    Bonne journée à toutes

  8. J’utilise depuis l’année dernière la crème solaire JOVEES qui est parfaite : très bonne compo, pas de coups de soleil et surtout, pas grasse ni collante et AUCUN boutons alors que ma peau est très sensible et supporte très difficilement les crèmes sur le visage.
    J’ai justement fait un article sur mon site si tu veux plus d’infos. Elle existait en SPF 30 et 50, mais cette année, la 50 n’est plus trouvable.

  9. Je te conseille nuxe bio qui est très efficace, et facilement étalable pour une crème aux filtres minéraux (oui, tu verras, ces crèmes sont moins fluide que les chimiques).

  10. Ou alors ! On a une peau « bronzante » qui au contraire, à une teinte horrible en hiver par ces latitudes (oui, je désigne spécifiquement les maghrébines :p). Pour tout vous dire, ça fait deeeees années que je ne mets plus de crème solaire. Le soleil en France, c’est de la rigolade (je n’ai jamais eu de coup de soleil ou même de début de rougeur ici), et en Tunisie, la chaleur empêche quiconque de sortir aux heures les plus chaude :p

  11. Même en dehors des baignades, il faut se protéger! Marcher dans la rue compte pour une exposition quand il y a du soleil. Il faut appliquer un écran total au quotidien pour prévenir les cancers et les rides au niveau du visage. Il existe des crèmes peu grasses à usage quotidien adapté au visage. C’est pas les 15 jours de vacances qui changent tout, c’est toute l’année qu’il faut se protéger!
    Les bancs solaires c’est évidemment interdit et ne préparent en rien la peau au soleil et 10-15 min par jour suffisent pour la vitamine D!

  12. Quand je repense à mes vacances cet été, je n’aurai pas pu faire mes rando en ombrelle, et sans crème solaire j’aurai vraiment cramé ! L’ombrelle pourquoi pas dans la vie de tous les jours mais je trouve que dire qu’il ne faut pas de crème solaire c’est peut-être un peu too much. Heureusement on avance un peu dans les crèmes solaires bio même si j’ai pas eut un super ressenti avec la Biosolis, je retenterais l’expérience avec une autre crème bio cette année.

  13. J’ai une peau de rousse, donc sans protection solaire, c’est juste pas possible. Mais en plus, je suis aussi adepte des chapeaux à large bord en été. 😉

  14. Bonjour,
    Ne pas oublier les jus de carottes toute l’année pour préparer la peau 🙂
    Grace a cela dès les premiers rayons du soleil j’ai la peau deja dorée…et cela sans aucun coup de soleil 🙂 Alors que je bronzais très très lentement avant 🙂
    Belle Journée a toi 🙂

  15. Bonjour pinup bio! J’aime beaucoup tes articles très bien expliqués avec toujours a l’appui des données scientifiques. J’aurai une petite question : as-tu fait un article sur les soins hydratants que tu utilises? Car je découvre en te lisant la protection solaire naturelle présente dans le beurre de karité et cela me donne envie d’en savoir plus sur le sujet et sur ce que tu conseilles en soin du visage et corps. Merci encore pour tous les articles que tu proposes et ta bonne humeur!!!

  16. Je souhaiterai juste ajouté un point pour celles qui ne peuvent absolument pas se passer de crèmes solaires et je pense que cette année, ce produit sera dans ma sélection. Ceci, la marque Aloghterm a développé une gamme de protection solaire qui protéger la peau et les océans et donc les coraux

  17. J’ai grandi dans le Sud, en bord de mer. Alors bien entendu étant enfant je n’ai jamais mis de crème solaire cependant on restait enfermé durant les heures les plus chaudes, du coup pas de coup de soleil.
    Pour les crèmes solaires bio : j’ai testé la nuxe bio mais trop épaisse et l’application n’est pas facile puis pas d’indice de protection supérieur à 30. J’ai utilisé Alphanova sun 50+ pour mon fils l’été passé, je l’ai trouvée agréable même si elle laisse un voile blanc sur la peau ( filtres minéraux), il n’a eu aucune réaction. Il est précisé sur le tube qu’elle est sans danger pour la faune et flore marines.

  18. Y a l’huile de sésame aussi qui offre un peu de protection solaire je crois.
    Pour ma part je vais me trouver un beau chapeau pour l’été avec un élastique pour pas qu’il ne s’envole quand je fais du vélo !

  19. Tout à fait d’accord pour éviter l’exposition abusive au soleil, qui heureusement se démode un peu.
    Pour se qui est de se passer de crème solaire bio, je ne suis pas tout à fait d’accord avec ton post car ma dermato m’a toujours dit que les UV ne dégagent pas de chaleur et se réverbèrent au sol, sur les murs et les objets. Du coup, même quand on est à l’ombre ou sous un large chapeau, et qu’on a pas la sensation de chaud de l’exposition directe, on se prend quand même des UV – en moindre proportion qu’en exposition directe, bien sûr. Du coup cela explique qu’il faille tout de même une protection solaire sur la peau non directement recouverte par un vêtement. Ainsi même si je m’expose le moins possible, je me tartine tout de même de crème solaire bio doté d’un indice élevé pour protéger ma peau du visage et ses taches de rousseur, ainsi que mes mains et ce qui « dépasse » des vêtements.

  20. Moi aussi j’ai une peau de rousse et je vis dans le sud, donc pour moi c’est ombre+crème solaire bio, car comme indiqué au dessus il faut prendre en compte la réverbération, et puis le temps de baignade, car là point d’ombrelle, et l’effet loupe de l’eau à un effet dévastateur sur ma peau.
    Malgré ça, tous les ans je me retrouve avec « le coup de soleil la c** » celui qui correspond au quelques centimètres de peau que j’ai pu oublié de tartiner ou au tout premier rayon du printemps quand l’air ambiant est encore un peu frais et qu’on arrive rester au soleil sans se rendre compte qu’on est entrain de cuire… j’ai beau me dire chaque année que cette année je ne me ferai pas avoir, mais non c’est systématique…
    En tout cas ça fait bien longtemps que j’entretiens mon non-bronzage (sauf les zones coups de soleil à la c** :-/ ), et un jour en allant au supermarché, une dame m’a arrêté pour me dire qu’elle trouvait ça magnifique et vachement bien qu’une jeune femme assume sa pâleur à l’heure où tout le monde veut être bronzé.

    Dernier avantage non négligeable du non bronzage: Plus aucun problème de marque de maillot (ce qui est à mon avis bien plus moche qu’une blancheur intégrale) quand on met un décolleté!

  21. Au travail, la majorité de mes collègues font du banc solaire, ce qui leur confèrent finalement bonne mine et teint hâlé toute l’année. Et quand le soleil débarque, elles font la crêpe durant des heures… parfois même sans crème solaire aïe. Au milieu d’elles cherchez l’intruse 😀 avec ma couleur de peau digne de blanche neige ha ha. Quelques unes me disent parfois « oh mais tu es pâle, tu devrais vraiment aller te faire un petit banc, ça te ferait du bien »… Je ne suis pas d’accord. C’est ma couleur de peau et je tiens à la respecter. Ma famille et mes amies me nomment « la poupée » et trouvent ça très très joli!! Je joue sur ça, la met en valeur. Pour une bonne mine, il suffit d’un peu de blush sur les joues et le tour est joué!!

  22. Tout à fait. En plus, il y a une sorte de dichotomie là-dedans, non ? D’un côté, on se dore la pilule au soleil dans le but de bronzer et de l’autre on veut empêcher sa peau de faire son boulot à grand renfort de crème solaire : parce que le bronzage, c’est sa façon de se protéger du soleil. Alors, la peau, elle est pas un peu malheureuse, avec tout ça ? Comment s’étonner après qu’elle tourne la carte ?
    Bref, perso, les bains de soleil, bof, je préfère rester à l’ombre et en tee-shirt en plein cagnard. Et puis, depuis Twilight, mon look naturel, à savoir peau très blanche et cernes foncées, est revenu à la mode, non ? Bon, peu importe, après tout c’est mon style (dixit une copine de lycée qui m’a décomplexée à jamais vis-à-vis de mon type Blanche Neige (teint ultra blanc assorti à des yeux et des cheveux très bruns) je lui serai toujours reconnaissante).

  23. j’ai également lu autre part les crèmes solaires empêcheraient la peau de produire notre vitamine D… vitamine essentielle pour lutter contre le cancer de la peau !

  24. J’avais trouvé une super belle ombrelle dans une petite boutique de Cassis mais j’ai pas encore eu l’occasion de l’étrenner. Il me tarde! J’appréhende quand même un peu les regards, il y a que pour les asiatiques que les gens ont l’habitude…

  25. tu m’as donné envie de m’acheter un grand chapeau. Je ne sais pas si ça m’ira, mais j’en ai très très envie.

    Sinon, je suis complètement d’accord avec ce que tu dis dans l’article: les crèmes solaires, ça sert à rien et en plus c’est mauvais! Raison pour laquelle je n’en ai presque jamais mis.
    Et puis, comme tu dis, ça ne sert à rien de vouloir être beaucoup plus bronzée que ce qu’on est naturellement, même si un petit peu d’ensoleillement ne fait pas de mal.
    Perso, j’aimerais bien que mes jambes soient un peu plus foncées, mais c’est tout. Je m’explique: Je suis d’origine méditerranéenne (kabyle, pour être précise), et j’ai la peau assez claire naturellement, mais avec un sous-ton jaune. Mais, mes petites jambes ne voient presque jamais le soleil, et donc, elles sont d’une blancheur presque cadavérique, contrairement au reste de mon corps qui a un très très léger hâle (je suis un peu jaune, quoi, lol, mais pas bronzée). Dooonc, j’aimerais bien que mes petites gambettes soient unies au reste de mon corps, histoire que ça fasse moins cloche. Mais sans m’abîmer la peau, évidemment.
    Est-ce que tu aurais une solution naturelle et non dangereuse pour atteindre ce résultat? Merciiii

  26. Bonjour

    Je voudrais abandonner les crèmes solaires. J’ai la peau très pâle et donc très sensible au soleil (je chope des allergies/éruptions solaire en un rien de temps et sans vouloir m’exposer, juste en marchant dehors…)
    Je pensais donc à porter un chapeau mais je ne sais pas trop vers quel modèle me tourner : je suis petite (1m60), ni mince ni ronde.
    Il faudrait qu’il m’ombre le décolleté en fait.

    Quel modèle me conseilles-tu ?
    Merci beaucoup !

  27. alors je te dis oui…MAIS il faut faire attention aux carences en vitamine D qui touchent 70% des Français! Donc un peu d’exposition n’est pas mauvaise, bien au contraire. Personnellement je me suis retrouvée avec une grosse carence en cette vitamine, ca a été très difficile de faire remonter les chiffres, et mes dents se sont abîmées!

  28. Bonjour, déjà je voulais te dire que ton blog est génial et que je suis très contente de l’avoir découvert hier soir. Je suis aussi heureuse de découvrir que je préservais mon corps sans vraiment le vouloir. J’ai toujours trouvé les crèmes solaires très désagréable à porter, une impression de peau qui ne respirait plus et j’ai donc très rapidement arrêté d’en mettre au grand malheur de ma maman qui prêche vigoureusement le port de crème solaire depuis ma plus tendre enfance et pourtant jamais un coup de soleil de toute ma vie car dès que ma peau m’alertait d’un trop plein de chaud je courrais me réfugier pour échapper à cette sensation désagréable. Je suis contente de savoir que je ne suis pas complètement déconnecter de mon corps et que mon amour pour les grands chapeaux n’est pas à sens unique x)

  29. Je lis ton article un peu tard mais je me sens obligé d’y répondre. Déjà je ne sais par ou commencer donc on va commencer par là :
    – l’épiderme est une barrière et TOUT ne rentre pas dedans, première chose que je tiens à clarifier. Et la crème solaire fait partie de ces choses qui en grande partie n’entre pas dans la peau, la preuve : quand vous allez dans l’eau tous s’en va. (Non mais franchement vous pensez quoi, que la crème ressort de l’épiderme?)
    – Ensuite, quand on met une crème solaire (bio ou chimique) on a pas de brûlure, ça parrait donc évident que ça empêche en grosse partie les UV de pénétrer notre épiderme, et qui dit pas d’UV dit pas de productions de radicaux libres (en cause des dommages de l’ADN) et donc des cancers.
    ensuite, si le problème du chimique vous embêtes et bien oui le bio et minéral existe, mais je trouve ça abérant qu’on pense que ne rien mettre c’est la solution! Notre corps nous envoie des signaux une fois que c’est brûler et trop tard.
    Désolée du coup de gueule! Mais c’est hyper dangereux de ne pas se protéger alors ca m’embête un peu de lire des choses pareil!
    Il faut pas oublier que les journalistes nous font croire ce qu’ils veulent aussi!

  30. cet article m’interpelle spécialement: je suis rousse et j’ai la peau très pâle et très sensible au soleil; je le fuis comme la peste et j’ai tendance, effectivement, à m’enduire abondamment de crème solaire pendant les trois mois d’été (voire à ne pas sortir de chez moi, ha!). En avril, j’ai pris un coup de soleil sur le visage qui m’a laissé la marque de mes lunettes (heureusement, je les porte tout le temps), mais le fait que cette marque soit toujours visible commence à m’inquiéter énormément. Penses-tu qu’elle soit irréversible? Aurais-tu un « truc » pour la faire disparaître? Ou devrais-je simplement attendre le retour (salutaire) des jours sans soleil pour voir si elle s’atténue?

    Un grand merci pour tous tes chouettes articles! Plein de bonnes choses

  31. Bonjour,

    je trouve que tes actions sont très pertinentes et tu me donne de la force au quotidien. Une petite question au sujet de la protection solaire; je part faire les vendanges tout les ans sur l’île de Porquerolles, et dans les vignes, un chapeau c’est impossible, ça tombe tout le temps etc…un tee shirt avec la chaleur qu’il fait? je ne supporte pas…le seul produit que je met encore sur ma peau et qui n’est pas naturel, c’est la crème solaire. On travail jusqu’à midi et on reprend a 14h…dis…tu m’aide?
    profite de ce bel automne qui démarre. je t’embrasse.

  32. Alors je suis à 100% OK avec ce qui est dit. Sauf que pour des pbm de santé important je ne dois surtout pas être exposée au soleil. On m’a préconisé écran total oute l’année. Je suis avec manches​ longues, casquette ou chapeau, pantalons, lunettes de soleil presque tout l’année. Mais avec ça j’ai chaud et comme tout le monde, j’ai besoin de me découvrir et sortir de chez moi. Et là, pas de solution à part mettre ces produits sur ma peau à contrecœur.
    Des idées ?

  33. Pénélope Reply

    Bonjour

    Je te suis depuis un moment maintenant mais je n’ai jamais pris le temps de t’écrire un commentaire. Alors déjà je commence par un grand MERCI pour ce que tu publies et ce que tu fais au quotidien pour un monde meilleur 😀
    Je suis dans cette démarche moi aussi.
    Concernant la crème solaire et les différents moyens de protection (chapeau, ombrelle, habits couvrants,etc…) je suis en totale adéquation avec ce que tu as dit.
    Cependant après avoir lu tous les commentaires, il me semble important de rajouter une info.
    Il y a 2 ans, j’ai lu un article expliquant que le fait de mettre des lunettes de soleil est une mauvaise idée car du coup notre cerveau ne reçoit pas la bonne info concernant la luminosité réelle et donc ne produit pas suffisamment de mélanine pour nous protéger naturellement. Et là dans mon cerveau ça a fait TILT 😀
    J’ai donc testé, depuis je n’utilise ni crème solaire ni lunettes de soleil mais plutôt ombre d’un arbre ou grand chapeau.
    Et bien plus aucun coup de soleil et peau un peu plus bronzée qu’avant 😀

  34. Ca fait deux ans que je m’y suis mise parce que même avec de la crème ma peau pâle brûlait en été. Maintenant les gens me regardent bizarrement dans la rue mais ça fait toujours très joli avec une petite robe (on en trouve aussi en tapant « ombrelle mariage » mais les poussettes continues d’arriver en premiers résultats…

  35. Cette article conforte ce que je ressentais déjà, je n’utilise plus de crème solaire depuis mon adolescence parce que j’ai remarqué que je prenais encore plus de coup de soleil avec (je me croyais protégée et me laissai cuire) … Je laisse donc ma belle peau blanche tranquille, je reste à l’intérieur aux heures chaudes et vive les belles capelines.
    J’ai trois enfants de 18 mois à 6 ans… je me fais régulièrement traiter d’irresponsable de ne pas les enduire de produits chimiques… dur dur de convaincre par l’exemple, tes arguments sont bienvenus,
    Un grand merci rayonnant !

  36. Merci ! Je ne mets pratiquement plus de crème solaire à la plage, je choisis des heures plus adaptées où le soleil cogne moins fort et je me réfugie à l’ombre en sortant de l’eau. Pour les journées mer, j’opte pour le lycra ou même un tee-shirt. Je te rejoins totalement sur la protection physique! Même si parfois, notamment rando, la crème reste bienvenue pour protéger quand on n’a pas un brin d’ombre et sûrement dans d’autres circonstances auxquelles je ne pense pas <3

  37. J’ajouterai que les peaux basanées aussi sont fragiles donc aux Antilles, vous nous verrez souvent avec nos parasols, parapluies ou chapeaux et évitons généralement de nous baigner à la mer entre 10 h et 16 h. Le fait d’être déjà bronzés de nature nous pousse inconsciemment à nous protéger naturellement.
    Alors astuce : pensez que vous être noire et belle :-)!!!

  38. Bonjour,

    Merci pour cet article sur les crèmes solaires je le dis sans cesse à mon amoureux que ce n’est pas bon , alors je vais lui faire lire l’article ! il y a aussi l’huile de noix de coco vierge qui a un petit indice solaire environ 7, pas beaucoup mais mieux que rien…

  39. Hey! Sympa l’article
    J’ai été en Chine à Pékin et une autre ville dans au nord, et les chinoises (et asiatiques en général) ont mieux compris que nous les dangers du soleil. D’ailleurs même si ils mettent de la crème solaire ils sortent couvert (gilet d’été ou t-shirt et pantalon d’été) avec une ombrelle (il y en a avec des indices comme pour la crème solaire).

  40. Oh lala!!!! Pas d’accord avec cet article…. tout le monde n’est pas capable de gérer le soleil, car malheureusement avant d’en connaître les dégâts…. il coulent de l’eau sous les ponts…. donc si on ne veut pas avoir de cancers pas de soleil… tout simplement! Aromatiquement !

  41. Cela fait quelques années maintenant que j’évite les crèmes solaires mais j’avoue que j’aime trop le soleil pour me couvrir pour faire des activités extérieures. Et comme l’ont dit plusieurs filles, l’ombrelle à vélo ou en canoë ce n’est pas très pratique. Perso je cherche l’ombre au maximum quand c’est possible, privilégiant les randos en forêt par exemple, mais j’ai aussi adopté une autre technique: juste avant l’été je me tartine chaque jour d’huile de carotte et ça prépare ma peau au soleil. Résultat dès ma première exposition, sans crème solaire, pas un coup de soleil et un léger hâle. Je combine avec du monoï tous les soirs après l’exposition. Pas de miracle mais c’est mieux que rien je me dis.

Write A Comment