Je ne peux imaginer un intérieur sans plantes vertes, mais cela demande évidemment de l’entretien pour qu’elles survivent. Puisqu’on a pas tous la main verte, je vous propose une solution pour végétaliser votre intérieur facilement et sans contraintes : le terrarium !

Qu’est ce qu’un terrarium et comment faire?

Un terrarium est un petit jardin placé dans un bocal en verre, et selon les plantes choisies il adopte différents styles : tropical, désertique, fleuri, sous-bois… C’est une idée original pour décorer naturellement son intérieur.

Le matériel
Pour réussir votre terrarium, il faut bien choisir son contenu, que ce soit le substrat et les plantes.

  • un bocal assez large et profond
  • des cailloux (ou galet)
  • des graviers
  • du terreau
  • de la terre de jardin
  • du sable de rivière
  • des petite plantes (cactées et succulentes)

Pour préparer le substrat, on mélange 1/3 de terreau + 1/3 de terre de jardin + 1/3 de sable. Il faut qu’il soit assez « léger » pour permettre à l’eau de s’évacuer. Le sable est indispensable pour drainer et alléger le substrat, et ainsi éviter le pourrissement des racines.

Petite astuce : on peut rajouter du charbon actif pour mieux drainer et garder le substrat frais.

On passe à l’action

Rien de compliqué, il suffit d’empiler les différentes couches une à une dans le bocal. On commence par les cailloux, puis les graviers, et enfin la couche de substrat. N’hésitez pas à jouer avec les couleurs des cailloux et graviers pour un rendu encore plus chouette. Ensuite on creuse des trous pour y mettre les plantes choisies et c’est fini ! J’ai rajouté une fine couche de sable à l’aide d’un entonnoir en papier pour la déco : le coté mini désert réchauffe l’ambiance. J’étais parti pour mettre une plante rampante (Helxine) puis finalement j’ai trouvée qu’elle ne s’accordait pas avec les autres plantes. Faites preuve d’imagination pour les différentes couches du terrarium.

Comment garder ses plantes en vie ?

L’avantage du terrarium est qu’il ne nécessite pas un gros entretien. On l’arrose à l’aide d’un spray, cela évite d’avoir la main lourde, car un arrosage trop important peut tuer votre petit jardin. On observe la terre et les parois du bocal, et on n’arrose pas si c’est humide (condensation observée au niveau de la terre). Environ 1 fois par mois pour ce type de plantes, voir pas du tout en hiver.

Niveau lumière, il faut éviter le soleil direct, mais on place son terrarium dans un endroit bien éclairé quand même. Cela dépend également des plantes choisies.

vous aussi vous adorez mon terrarium ? Alors épinglez-le sur Pinterest !

Write A Comment